Le SICTOM du Marsan confie l’exploitation de son Unité de Valorisation Organique (UVO) à Dalkia Wastenergy

Jean-Paul Alyre, Président du SICTOM du Marsan et Pierre de Montlivault, Directeur Général de Dalkia Wastenergy, ont signé le 15 novembre 2019 le renouvellement du contrat d’exploitation de l’UVO de Saint-Perdon dans les Landes (40), pour une durée de 7 ans. Les partenaires locaux ont également assisté à cette signature pour présenter les innovations qui optimiseront le site.

Dalkia Wastenergy exploite l’Unité de Valorisation Organique de Saint-Perdon depuis sa création, en 1995. En 2013, cette unité a été entièrement modernisée. Le SICTOM du Marsan lui renouvelle sa confiance avec un nouveau contrat d’exploitation prévoyant des travaux d’amélioration de performance.

Dalkia Wastenergy, en partenariat avec la start-up locale BASE, installera des panneaux solaires photovoltaïques « Cogén’Air ». Véritable innovation, ces panneaux cogénération auront un double emploi : la partie solaire récupérera de la chaleur pour sécher plus efficacement les refus de l’usine dits Haut PCi* ce qui réduira leur poids et améliorera leur qualité ; la partie photovoltaïque permettra de produire de l’électricité intégralement autoconsommée par l’usine.

Le groupe PENA, partenaire industriel familial aquitain, récupèrera ces mêmes refus et les préparera en combustibles solides de récupération (CSR) pour être valorisés dans des fours hautes températures (cimenteries, chaufferies CSR…) en remplacement d’énergies fossiles.

Le compost produit par l’usine pourra profiter aux agriculteurs locaux afin de réduire la fertilisation classique par engrais dans une logique d’économie circulaire vertueuse. Dalkia Wastenergy et le SICTOM du Marsan bénéficient déjà d’un partenariat pérenne avec la Chambre d’Agriculture des Landes depuis 6 ans. Des parcelles test attestent de la qualité du compost fourni par Dalkia Wastenergy.

 

Signature Marsan 2

« Le renouvellement de contrat est l’exemple même d’un réel partenariat entre le privé et le public. Nous espérons avancer réellement sur le dossier du Combustible Solide de Récupération, en investissant dans un nouveau mode de séchage. Nous valorisons aujourd’hui 98 % de nos déchets, 100% de nos ordures ménagères, en démontrant que le compostage et les TMB, lorsqu’ils sont bien conçus et bien exploités, donnent d’excellents résultats, que ce soit en termes de production de compost normé que d’économie circulaire ». 

Jean-Paul Alyre, Président du SICTOM du Marsan

 « Je suis très fier de la confiance que nous accorde une nouvelle fois le Syndicat. Nos équipes, aux côtés de nos partenaires, mettrons tout en oeuvre pour faire de ce site un exemple d’économie circulaire, performant et innovant qui fournit un compost de qualité aux acteurs locaux ». 

Pierre de Montlivault, Directeur Général de Dalkia Wastenergy

 

*refus hauts PCI : se dit de tous déchets de la poubelle des ordures ménagères de taille supérieure à 5 cm à l’exception de la matière organique. Exemple : les emballages types plastiques, sacs plastiques, tissus non récupérables…