Le compost, un atout clé pour une économie plus verte et plus durable !

Pour la rentrée, Dalkia Wastenergy a lancé une mini-saga en trois épisodes courts sur le compost produit à partir de déchets ménagers. Ces vidéos simples et pédagogiques ont pour ambition de mettre en valeur les bienfaits de ce compost pour l’économie circulaire et l’environnement !

Retour au sol de la matière organique, et la boucle est bouclée !

Le saviez-vous ? Le compost est un véritable maillon de l’économie circulaire ! Au sein des unités de tri-méthanisation-compostage que Dalkia Wastenergy exploite, les déchets ménagers sont d’abord triés pour en extraire la partie organique, autrement dit, la partie fermentescible. Puis, ils sont transformés en biogaz et en compost grâce au processus de méthanisation. Résultat : le compost produit est normé et entièrement valorisé en agriculture locale. Avec le retour au sol de la matière organique, les déchets des uns deviennent les ressources des autres !

Grâce au savoir-faire de Dalkia Wastenergy, le compost donne vie à la terre

En plus de contribuer à une économie toujours plus circulaire et d'encourager les circuits courts, le compost, produit à partir de la valorisation de déchets ménagers organiques, est bon pour les sols. 

En effet, l’utilisation d’un compost de qualité permet, grâce au développement de la biomasse, de redonner de la vie à la terre et de réduire le recours aux engrais chimiques. C’est toute la production qui en profite ! 

Chez Dalkia Wastenergy, nos équipes travaillent en collaboration avec les Chambres d’Agriculture Régionales pour tester les bénéfices du compost sur des parcelles de terre locales. Ces études confirment l’intérêt économique et environnemental de l’utilisation du compost issu de déchets biodégradables pour une agriculture plus responsable !

Le compost : une solution naturelle pour capter le CO2

Bon pour l'agriculture et l'environnement, il contribue aussi à lutter contre le réchauffement climatique !

L'utilisation d’un compost de qualité permet aux plantes de se développer plus rapidement et plus amplement, elles “capturent” donc plus de carbone grâce au fameux phénomène de photosynthèse. 

Selon une étude menée dans le cadre du Marin Carbon Project, et confortée par des associations de défense de l’environnement, appliquer une couche de compost sur des sols permet d'améliorer leur capacité à absorber le CO2 contenu dans l'air et de le fixer, de manière plus durable dans les terres. Ceci grâce à une meilleure aération des sols et une biodiversité renforcée. 

Ainsi, le retour au sol de la matière organique sous la forme de compost favorise la neutralité carbone et contribue à l’économie circulaire des territoires !

La valorisation biologique, comment ça marche ?

schéma valorisation biologique