Dalkia Wastenergy et BASE : De l’énergie solaire pour faire du CSR !

Sur le toit de l’unité de valorisation organique (UVO) du SICTOM du Marsan, les équipes Dalkia Wastenergy, en collaboration avec BASE, ont installé des panneaux thermovoltaïques pour valoriser les déchets non recyclables en énergie. Une innovation pionnière récompensée par le Prix de la Transition Écologique de L’Usine Nouvelle !

Le solaire au service de la valorisation des déchets

Marsan - panneaux thermovoltaiques

  

Sur le site de Saint-Perdon, près de la moitié des 22 500 tonnes de déchets traités chaque année est catégorisée “refus de tri”- correspondant aux ordures ménagères qui, une fois triées, ne peuvent être valorisées en compost ou recyclées. Une option s’ouvre alors : la valorisation énergétique. C’est sur ce volet que BASE Innovation et Dalkia Wastenergy ont innové.

Ainsi, des panneaux solaires hybrides "Cogen'air", fournissant électricité et chaleur par cogénération, ont été déployés sur les toits de l'unité. L'électricité produite alimente l'unité et la chaleur permet de sécher le déchet pour en faire du CSR (Combustible Solide de Récupération).  

"En France, c’est la première fois que la technologie thermovoltaïque est utilisée pour le séchage de déchets en vue de produire des Combustibles Solides de Récupération." - Gauthier Spagnoli, Directeur de l'unité de valorisation organique de Saint-Perdon

   

Une solution dernière génération 2 en 1

La technologie thermovoltaïque Cogen’Air est un capteur solaire hybride de nouvelle génération conçu par Base Innovation qui produit simultanément de l’électricité et de la chaleur. Elle constitue une alternative aux panneaux solaires thermiques (production de chaleur) et photovoltaïques (production d’électricité).

Un duo gagnant : ce qu’il faut retenir

DWE x Base - duo gagnant

Cette nouvelle génération de panneaux baptisés Cogen’Air présente ainsi un double avantage : 

  • permettre de réduire significativement le taux d’humidité des déchets, le faisant passer de 35 à 18% afin de les préparer à une valorisation efficace sous forme de combustible et de diminuer leurs poids ;
  • utiliser l’électricité produite par les panneaux en autoconsommation et donc réduire la consommation d’électricité du site.

Répondre aux enjeux de la loi de transition énergétique

D’ici 2050, la loi de transition énergétique impose de réduire par moitié les tonnages de déchets enfouis ou en décharges. Cette solution répond à un double enjeu de territoire : résoudre la problématique de la gestion des déchets et satisfaire nos besoins en énergie tout en réduisant notre impact environnemental.  

En améliorant son autonomie énergétique et en proposant une énergie décarbonée, le centre de valorisation organique du SICTOM du Marsan participe à l’essor de la Transition Écologique du territoire !